Rencontre avec Christophe Alexandre Docquin

C’est avec plaisir que nous avons accueilli le célèbre designer Christophe Alexandre Docquin dans notre showroom en préparation du trunk show de la fin du mois de novembre 2018.

Nous avons choisi de proposer les robes de mariée de Christophe Alexandre Docquin pour la qualité de son savoir-faire artisanal et lorsque j’ai vu les robes, lorsque je les ai touchées… Cela a été une évidence. Et pour que les rochellaises puissent s’approprier encore plus les créations, j’ai organisé un shooting dans la ville. Ces robes ne sont en effet pas que pour les parisiennes ..


Comment êtes vous venu à faire des robes de mariées?

J’ai commencé très tôt à faire des robes et à avoir des commandes. Dès 1991 des particuliers me confiaient la création de leurs robes du soir et de leurs tailleurs. J’aimais faire mais il était toujours compliqué de proposer des modèles aussi chers que l’on ne mettait qu’une fois. Et en novembre 91, j’ai eu ma première demande pour un mariage sur l’Île de Ré.

J’ai aimé cela, tout ce qui était une contrainte ne l’était plus. Il était possible de faire une robe unique pour un jour unique. Quant à la création, c’était tellement plus fluide, même si avec le recul cela ne l’est pas toujours autant.

J’ai eu en plus la chance que cette première cliente me prête sa robe pour mon défilé de fin d’année; elle m’a permis de devenir major de ma promotion.

Blanche Showroom de robes de mariée - La Rochelle - CAD - Mariage


Et ensuite?

J’ai travaillé pour les studios d’Emmanuel Khan, de Sonia Rykiel, de Christian Lacroix… Chaque fois des clientes mariage me suivaient. Jusqu’au moment où j’ai compris qu’il était assez évident que je ne voulais faire que cela. J’ai donc ouvert en 2008 ma société.


Pourquoi avoir choisi de proposer vos robes au showroom Blanche ?

Je cherche à proposer mes créations à des femmes qui ne viendraient pas sur Paris. Et je veux en même temps qu’elles puissent aussi vivre un moment exceptionnel, une expérience tout au long de son choix de robe. Donc tout commence avec une rencontre, parce que je veux être sûr de la qualité de l’accueil, du sens du conseil… Et c’est exactement ce qui c’est passé avec Nadine / Blanche.


Le processus de création d’une robe de mariée par Christophe Alexandre Docquin?

Quand je dessine une collection c’est assez long. Je travaille sur les détails, les points techniques, je fais de nombreux essais avec des gallons, des jeux de brettelles, l’emplacement d’une couture… Je recherche des matières et vois comment les mélanger… Tout cela pour le but ultime: créer une robe pour toutes les silhouettes.

C’est le corps qui doit être mis valeur et lorsque la future mariée enfile la robe, elle doit devenir son amie, elle doit se sent mieux, elle doit l’aider à être sûre d’elle. Dans la bonne robe de mariée on doit se sentir belle et en sécurité.

Des robes de mariage civil? Pas jusqu’à présent. Sachant que le processus de création est assez compliqué, que les robes se pensent autrement et que le marché est paradoxalement relativement faible.

Et la prochaine création? Vous nous donnez quelques tendances? Il vous faudra venir chez Blanche l’an prochain pour les découvrir…

PARTAGER SUR
COMMENTAIRES
OUVRIR
AJOUTER UN COMMENTAIRE